Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 15:50
Ce visage Alien sur la lune

C'est sur mon ancien blog :

http://ovnismace.unblog.fr/2007/05/14/un-visage-alien-sur-la-lune/

UN VISAGE ALIEN SUR LA LUNE, A L’EST DE LA MER DE

SMITH !

Metric Photos Apollo 16 (1972) :

http://www.lpi.usra.edu/expmoon/Apollo16/A16_Photography_metric.html

Traduction :

http://translate.google.com/translate?u=http%3A%2F%2Fwww.lpi.usra.edu%2Fexpmoon%2FApollo16%2FA16_Photography_metric.html&langpair=en%7Cfr&hl=fr&ie=UTF-8&oe=UTF-8&prev=%2Flanguage_tools

Il y a cette photo « Anomalie » :

Cliquer sur « Close-up view (part of Apollo 16 metric photo AS 16-2197) !…

Et maintenant sous ce précédent lien :

Cliquer sur la photo : Imbrium Basin photo AS 16-1411 :

Dans cette région de la LUNE, IL Y A UN VISAGE ALIEN DANS UN CRATERE CARRE !

Dans le SUD de cette région :

On peut trouver cette PHOTO DU VISAGE ALIEN (1972) sur ce site :

http://secretebase.free.fr/forum/viewtopic.php?t=274&start=0&postdays=0&postorder=asc&highlight=&sid=54353b0954c2e20d849e0637db8964f8

Une découverte du Spécialiste en photos de l’Ami Français

Guy Gruais !

Il y a eu un article de Guy Gruais sur sa découverte, publiée dans la revue Française « Sentinel News ».

J’ai été le Secrétaire du « Groupe Sentinelle », qui publiait cette revue sur les OVNIS…

Publié dans « Sentinel News » n° 09 : Avril-Mai-Juin : 1998 : Pages

n° 04 et 05.

Guy Gruais donne comme références de cette photo du VISAGE ALIEN : Apollo 16 – 1972 - photo n° : 72-H-1113. :

A L’Est de la Mer de Smith.

Guy Gruais évoque aussi dans cette même région de la LUNE : Le CRATERE « SAENGER » : Il y a dans ce cratère, échappement de fumée ou de gaz !…

Ce site parle de la photo Apollo 16, photo 72-H-1113, au sujet de cet autre cratère :

Citation :

« Pure energy flowing Northwest of King Crater ober crater… » :

http://translate.google.com/translate?u=http%3A%2F%2Fwww.paranormalghostsociety.org%2Flunarmysteries.htm&langpair=en%7Cfr&hl=fr&ie=UTF-8&oe=UTF-8&prev=%2Flanguage_tools

Je confirme toutes ces informations, comme peut le confirmer aussi l’Ami Hervé Clergot (Editeur de la Remarquable revue actuelle « BETA TAURI »), puisque nous avions été les Secrétaires du « Groupe Sentinelle », qui publiait la revue « Sentinel News ».

J’ai très bien connu Guy Gruais.

Christian Macé

Repost 0
Christian Macé Macé
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 15:21
Ovni près de Gand en Belgique

Lire l'article et voir la vidéo mis en ligne le 14 septembre 2015 sur le site ici :

http://www.levif.be/actualite/insolite/le-retour-des-ovni-dans-le-ciel-belge-video/article-normal-418447.html

Les ovnis en Belgique :

http://ovniparanormal.over-blog.com/search/ovni%20belgique/

Bien avant la vague des ovnis triangulaires en Belgique, cet ovni-triangle à Brettnach en Moselle, France, le lundi 08 décembre 1977 :

http://ovniparanormal.over-blog.com/article-l-ovni-triangle-de-brettnach-en-moselle-en-france-le-lundi-8-decembre-1977-81590488.html

Repost 0
Christian Macé Macé
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 05:50
Repost 0
Christian Macé Macé
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 04:39
Etranges sons à Jakarta en Indonésie

Lire l'article mis en ligne le 11 septembre 2015 sur ce site spécialisé ici :

http://strangesounds.org/strange-sounds

En Français :

https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=http%3A%2F%2Fstrangesounds.org%2Fstrange-sounds&edit-text=

L'article est là :

http://strangesounds.org/2015/09/strange-sounds-from-the-sky-baffle-residents-of-jakarta.html

En Français :

https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=http%3A%2F%2Fstrangesounds.org%2F2015%2F09%2Fstrange-sounds-from-the-sky-baffle-residents-of-jakarta.html&edit-text=

LE DOSSIER DES ETRANGES EXPLOSIONS DANS LE CIEL :

http://ovniparanormal.over-blog.com/2015/05/des-ovnis-et-explosions-etranges-a-auckland-en-nouvelle-zelande.html

Ici mon article :

ETRANGES TREMBLEMENTS DE CIEL

par Christian Macé

Nous allons ouvrir cet étonnant dossier des Phénomènes de Détonations Vibratoires et autres, survenus aux quatre coins du Globe.

Faîtes attention, vous aussi vous pouvez en être les témoins !

Ces manifestations étranges ne datent pas d’aujourd’hui.

La revue spécialisée sur les OVNI, » Lumières dans la nuit « , dans son numéro 344 (mars-avril 1997), nous dit ceci aux pages 23-24 :

» Un bruit extraordinaire, le 6 juin 1850″

Condensé de la note portant sur un bruit extraordinaire entendu le 6 juin 1850, présenté par M. Clément Mullet, membre résident de la Société d’Agriculture de l’Aube, recueilli dans la seconde partie du volume 15, années 1849-1850, édité par ladite Académie:

Le 6 juin 1850, vers 11 H 30, l’atmosphère étant en très grande partie remplie de nuages, du genre cumulo-nimbus, un bruit extraordinaire se fit entendre. Personne ne fut d’accord pour dire où et comment ce bruit éclata, ni combien de temps il dura. » Quand à moi (c’est l’auteur du rapport qui s’exprime), j’ai entendu une explosion très forte, suivie d’un roulement qui se prolongea pendant quelques minutes. Je crus à un coup de tonnerre, puis le roulement prolongé me fit croire au bruit d’une voiture de poste, parce que je n’étais pas loin de la grande route. Mais j’eus beau regarder, je ne vis point de voiture. D’autres personnes disent avoir entendu plusieurs détonations successives et consécutives. Ce qui est certain, c’est que le bruit fut entendu dans des localités fort distantes. Les hypothèses les plus diverses circulèrent. Les uns attribuaient ce bruit à la chute d’une montagne, d’autres à la chute d’un aérolithe, le plus grand nombre à l’explosion d’une poudrière.

Les journaux n’en parlèrent point, ni ceux de Paris, ni ceux du département (à la connaissance du rédacteur de ce rapport). Il est rapporté que ce fut dans les bois que le phénomène fut le plus retentissant. Pourtant, personne ne dit avoir senti la terre frémir, ni trembler. Ayant entendu dire qu’un journal annonçait la chute d’un aérolithe sur le Mont Afrique, je crus devoir m’adresser à M. Alexis Perrey, professeur de Physique à Dijon. Le 13 juin, il me répondit que le bruit fut entendu aussi bien en Côte d’Or que dans l’Aube, qu’il lui semblait que c’était là l’effet d’une explosion ayant eu lieu du côté de l’ouest ou du nord-ouest. Elle eut son siège dans une région très élevée de l’atmosphère ou se rapprochant du zénith. Pour moi, elle m’a semblé provenir, à peu près, de la direction sud-sud-ouest, ayant son siège dans la région moyenne de l’atmosphère. Une circonstance fort remarquable, c’est que l’on a entendu à Dijon les fenêtres VIBRER. La porte du cabinet de notre collègue a frappé, quoique fermée, trois ou quatre fois contre le chambranle.

Enfin, la VIBRATION des fenêtres était pareille à celle que l’on observe dans les maisons au voisinage desquelles ont lieu de fortes décharges d’artillerie. Il y eut quelques exagérations, comme l’annonce de tremblements de murailles. A l’usine de gaz de Dijon, couverte par un faîte orienté NNO à SSE environ, les ouvriers ont entendu une détonation en un seul point de la partie nord du toit.

La halle des fourneaux fut aussitôt remplie de poussière, et les ouvriers assurent que le versant sud du toit n’a éprouvé aucune commotion. Cette remarque concorde avec l’observation de M. Perrey, qui assure que les fenêtres situées au Midi n’ont eu aucune secousse. Les journaux de la Côte d’Or ont cité des aérolithes tombées dans le département, à Assouy, Larey, mais la lettre de M. Perrey, au 18 juin, affirme que de cela, rien n’est certain. « .

En résumé, une violente explosion dans l’atmosphère avec des secousses violentes (VIBRATION des croisées des fenêtres et mouvements de porte close). Cause indéterminée, excluant le tremblement de terre et les bruits souterrains. Reste le phénomène météorologique de haute ou moyenne atmosphère, mais il n’y eut pas d’orage. De même, la chute d’un aérolithe est écartée à Dijon, le rapport des ouvriers indiquant que le toit n’était » ni percé ni bossué « .

Des personnes ont rapporté avoir senti » un fluide électrique » lors de la détonation au-dessus de Dijon, mais M. Perrey doute de la bonne foi de ces personnes dans ce cas précis.
Le foyer de la détonation se situerait au nord-ouest de Dijon et au sud-est de Troyes. C’est donc en un point d’une droite Dijon-Troyes, plus près de Troyes, qu’il faut chercher l’origine de l’explosion. Celle-ci fut entendue à Semur, TONNERRE, Chalon-sur-Sâone, Macon, Besançon, Genève, Sommefontaine (il faut lire : Sexfontaine. Sans doute un lapsus calami), à 16 km au nord de Chaumont par le père de M. Perrey qui, la veille au soir, avait vu un GLOBE DE FEU brillant dans la direction sud-ouest. On a signalé ce même phénomène dans l’Aube.

Il a déjà été mentionné de semblables bruits comme dans les Mémoires historiques et physiques sur les tremblements de terre, page 88, de M. Bertrand, le 20.11.1716 à Val-Ruz (Neufchatel, Suisse) qui rapporte que ce jour-là, on entendit un grand bruit dans l’air pendant 7 à 8 minutes.

Dans son numéro 313, cette même revue spécialisée » Lumières dans la nuit « , nous fait part d’un autre phénomène similaireà la page 23, citation :

» Panique à Madrid : 10 février 1896. »

L’anomalie que voici est peut-être plus surprenante encore. C’est Serge Sorinas qui a relevé dans le » Bulletin de la Société Géologique de France « , de 1896, p. 117, le récit par Salvador Calderas de » l’explosion d’un bolide à Madrid « .

» 10 février 1896. A 9 h 29 mn 30 s du matin, sous un soleil splendide et un ciel tout à fait clair, les habitants de Madrid furent surpris tout-à-coup par un éclat blanc bleuâtre beaucoup plus vif qu’un éclair, qui assombrit les surfaces éclairées par le jour et pénétra dans l’intérieur des logements. Si l’événement avait eu lieu pendant la nuit, l’effet aurait été éblouissant et aveuglant.

Une minute et quelques secondes après l’éclair, on entendit une EXPLOSION ASSOURDISSANTE, comme un formidable coup de canon, et ensuite pendant trois minutes une SERIE DE BOURDONNEMENTS, bien différents de ceux du tonnerre par leur sècheresse et leur intensité plus grande, et rappelant le bruit d’un boulet de canon roulant sur un parquet en bois. Les vitres et les cloisons tremblèrent alors violemment, et on dit que dans quelques maisons les vitres ont été brisées.

L’effroi devint général et indescriptible ; tout le monde se précipita dans les rues et l’agglomération des ouvrières dans les escaliers et portes de sortie produisit beaucoup de blessés. Dans ce moment presque tout le monde croyait éprouver les secousses d’un tremblement de terre. On parle de plusieurs victimes dans la campagne, ce qui heureusement n’a pas été confirmé.

A la suite de l’éclair, on vit par le sud-ouest et à une hauteur de 35° sur l’horizon un NUAGE FONCE mesurant 6° de longueur par 1° de largeur, de forme SEMI-CIRCULAIRE et avec la CONVEXITE vers l’est. Près du sommet de cette COURBE se présentait une partie plus foncée, d’un violet obscur, qui se prolongeait de deux côtés en forme de CYLINDRES foncés, avec des bords irisés sous la lumière du soleil ; de ceux-ci sortaient dans toutes les directions des rafales plus claires, jusqu’à devenir blanchâtres dans les parties plus minces.
Toutes ces couleurs étaient au commencement d’une grande intensité. Les personnes qui assistèrent au phénomène en plein air assurent que le spectacle était magnifique et incomparable « .

A la suite de ces infos, cette revue » Lumières dans la nuit » n° 313, même page 23 commente :

» Etrange description ! Se rapporte-t-elle réellement à » l’explosion d’un bolide » ? Elle est en tout cas, d’une précision remarquable. Il ne manque guère ici qu’un croquis, qui nous expliquerait comment un » demi-cercle » peut mesurer 6° dans une dimension, et un seul dans l’autre.
On imagine mal comment un tel phénomène n’aurait pas laissé d’autres traces écrites, notamment dans les chroniques locales. Il y a là, manifestement, matière à recherches d’archives « . Fin de citation….

Dans son remarquable ouvrage intitulé « Le Triangle des Perturbations », Andres Alfaya, ancien des services secrets cubains, mentionne l’existence de tels phénomènes… depuis la conquête espagnole à Cuba !

Page 198 : » Les premiers renseignements que l’on peut trouver à propos de ce « canon de l’Indien » se trouvent dans les chroniques des premiers découvreurs de l’Amérique qui sont arrivés en même temps que Christophe Colomb, en particulier chez Fray Bartoloméo de Las Casas. Les Espagnols, incapables d’expliquer les formidables explosions qui se produisaient dans la vallée de Mabuya des aborigènes, donnèrent ce nom au phénomène. » Ouvrage paru aux éd. Robert Laffont, en 1981.
Mystérieuse vallée de Mabuya sur l’île de Cuba, où se produisent toutes sortes d’apparitions insolites : présences répétées d’OVNI, traces au sol, disparitions d’avions… étranges détonation
s !

Feu Jacques Bergier cite également d’autres cas dans son livre « Visa pour une autre Terre », éd. J’ai Lu, sorti en 1977, pages 72 et 73.

Le 12 avril 1857 à San Gabriel, en Californie. L’explosion laissa un trou d’un mètre de profondeur dans la cour d’une maison habitée par une famille Murphy.

En 1927 dans l’Ohio. Des explosions qui ont duré jusqu’en janvier 1928 !

La déflagration du 12 décembre 1951 à Dallas, dans le Texas, où plus tard le Président Kennedy fut assassiné. L’explosion a démoli des vitres et des automobilistes ont dit que leurs voitures ont été très fortement secouées. La police locale et le FBI ont fait une enquête très poussée. Aucune explication n’a été fournie à ce jour…

Dans son autre ouvrage » Les Extra-Terrestres dans l’Histoire « , Editions » J’ai Lu » n° A 250, paru en 1970, feu Jacques Bergier évoque en pages 179-180 une affaire d’OVNI liée à des bangs supersoniques !

Cela s’est déroulé dans la nuit du 09 février 1913, et ces objets seraient venus du Canada, et ont survolé les Bermudes, le Brésil, puis l’Afrique…

Extraits : » Dans la nuit du 9 février 1913, d’étranges objets sont entrés dans notre atmosphère. Ils n’ont pas explosé comme celui de 1908. Ils ne sont pas tombés comme l’auraient fait des météorites. ILS SONT REPARTIS.Leur existence ne fait aucun doute. Si les premières observations ont été faites par des fermiers et des astronomes amateurs, les suivantes l’ont été par des astronomes professionnels, comme le professeur C. A. Chant, de l’Université de Toronto. Pendant plus de trois minutes, il a observé des corps lumineux voyageant EN GROUPE. Par exemple, un premier groupe de quatre objets suivi par un groupe de trois, puis par un groupe de deux. Certains de ces objets volaient suffisamment bas pour provoquer dans l’atmosphère dense des BANGS tout à fait comparables à ceux que produisent les avions supersoniques. Leur vol était apparemment horizontal et leur vitesse relativement faible, bien inférieure à celle des météorites qui se comptent en kilomètre-seconde.

Un autre astronome professionnel, W. F. Denning, écrivit dans le journal de la » Société Royale Astronomique du Canada » : » C’était dans le ciel comme un train express, dont les fenêtres sont illuminées la nuit par des projecteurs à l’intérieur. Je n’ai rien vu de pareil en quarante-huit ans d’études astronomiques. « .

Des observations faites à bord d’un navire permettent de préciser que, venus du Canada, les objets ont survolé les Bermudes, puis le Brésil, puis l’Afrique où, faute d’observateurs qualifiés et d’observatoires, on les a perdus de vue… « .

Dans son « Hypothèse sur le fonctionnement des Soucoupes Volantes », le lieutenant Jean Plantier relatait l’explosion mystérieuse qui ébranla la région de Glancove, près de New-York, en octobre 1952. Voir page 92 du livre de Henry Durrant « Les Dossiers des OVNI », paru aux éd. Robert Laffont, en 1973.

Explosion extraordinaire enregistrée le 6 février 1955 à Grymouth, vers 10 h du matin, en Nouvelle-Zélande… pendant que l’on voyait un « point lumineux » dans le ciel ! Page 221 de « Les 12 mystérieux Triangles de la mort, des Bermudes au Japon », par A. Ribera, éd. De Vecchi, 1978.

Au soir du 15 septembre 1962, cinq garçons virent un disque toucher la surface des eaux du réservoir d’Oradell, dans le New-Jersey ; apparition suivie plus tard d’un bruit d’explosion ! Pages 240-241, du livre de Henri Bordeleau « J’ai percé le mystère des soucoupes volantes », éd. Société Nefer Enregistrée, 1970.

Nuit du 23 au 24 janvier 1974, des centaines d’habitants du Nord du Pays de Galles, sont réveillés par le bruit sourd d’une très violente explosion ! Des traînées lumineuses ont été aperçues dans le ciel, au large des côtes du Somerset et du Pays de Galles. Tiré du journal « Le Parisien », du vendredi 25 janvier 1974.

Mardi soir, vers 22 heures, du 11 mars 1975, des explosions en série entendues par les habitants de la Seine-Saint-Denis, du Val de Marne, de la Seine et Marne et l’Essonne.
Dans ce dernier département, à Corbeil-Essonnes, j’ai été personnellement témoin de très fortes détonations, au nombre de trois !!! Un témoin situé sur la hauteur du plateau de Villabé, limitrophe de Corbeil-Essonnes, m’avait affirmé avoir aperçu des « lueurs rouges » à ce moment-là…

Le journal « France-Soir » du jeudi 13 mars 1975 relate ces explosions dans la région parisienne.

En novembre et décembre 1976, des explosions et des VIBRATIONS puissantes entendues par les habitants de l’Ouest du Pays de Galles, en particulier la région du Canal de Bristol. En général, cela se produisait vers 21 heures, mais aussi 18 h 20, 22 h 30, voire 12 h 50 ! En diverses occasions, une curieuse « lueur orange avait été vue dans le ciel ! Consulter « Le Dossier secret des OVNI Gallois », par Peter Paget, éd. du Rocher, 1983, pages 75 à 80.

Durant la première quinzaine de janvier 1977, les populations côtières du Nord du Portugal assistèrent régulièrement, entre 4 h 30 et 5 h, à des détonations ou claquements, suivis de PHÉNOMÈNES VIBRATOIRES ! Tiré du journal « Le Républicain Lorrain », du 14 janvier 1977.

Dans son remarquable ouvrage » OVNI : Terre, planète sous contrôle « , paru aux Editions » Alain Lefeuvre » en 1980, l’ami Guy Tarade nous dit ceci :

Pages 58-59 (extraits) : » Le 30 juillet 1977, alors que la nuit était tombée sur Madagascar, le ciel de l’île fut soudain parcouru d’une vive lueur aux reflets jaunes et bleus, suivie d’un double » BANG » supersonique… L’observatoire national indiqua qu’un objet, dont il ne pouvait préciser la nature, avait traversé le ciel de Madagascar et était probablement tombé dans l’est de l’ïle. Le premier » BANG « , à 18 h 21, locales, se serait produit à l’arrivée de cet » objet » dans l’atmosphère, et le second, à 18 h 58, lorsque celui-ci se serait disloqué. La défaillance d’un appareil de mesure empêchait d’en savoir plus… A Madagascar, aucun cratère n’a pu être découvert et aucune trace de l’objet qui a explosé ne fut retrouvée.

Les habitants de N’Djamena, de Krim-Krim et de Beinamar ont été intrigués, certains terrorisés, par des phénomènes inhabituels apparus au-dessus de ces localités dans la nuit du 7 au 8 septembre (note de Christian Macé : année 1977).

A N’Djamena, un objet lumineux semblable à une étoile filante a traversé le ciel du Nord au Sud, vers 20 heures. Cet objet, d’aspect nébuleux, semblait se désintégrer en avançant. Les témoins oculaires avaient l’impression qu’il volait lentement et à basse altitude. A un moment de son trajet, l’objet leur a donné l’impression qu’il grandissait, comme par explosion, puis il s’est lancé plus rapidement, suivi d’une très longue traînée lumineuse.

Dans la MEME NUIT, à 21 heures, au poste administratif de Krim-Krim (à 400 km de N’Djamena à vol d’oiseau), 12 DETONATIONS successives ont été entendues, accompagnées d’éclairs. Selon la gendarmerie, ces DETONATIONS s’étaient produites à basse altitude et ressemblaient à des feux d’artifice. Elles ont traversé la localité du Nord au Sud et ont disparu après un instant. La gendarmerie a noté qu’aucun avion n’a survolé la localité ni avant ni après les détonnations.

La brigade de gendarmerie de Beinamar (proche de Krim-Krim) signale que la MEME NUIT, vers 22 h 30, la ville a été survolée à 4 reprises par 11 lumières » en forme de mirage « , allant du Nord au Sud. Ces lumières étaient passées en silence et l’une d’elles est revenue vers le Nord avant de disparaître (A.T.P.).
Nota : Cet article nous est communiqué par un lecteur, lui-même témoin cette nuit-là à N’Djamena, il nous ajoute ceci : » de la taille d’une étoile mais plus jaune et à basse altitude, et qui bouge irrégulièrement. Ce n’est donc pas un satellite puisque la lumière change de cap « .

Pendant la durée du mois de décembre 1977. Côte Est des U.S.A. Notamment le 02, le jeudi plus tard.

Mois de décembre 1977, côte Est des U.S.A. Les 02, 15, 20, 22, et 24 du même mois ! Voir entre-autres, le journal « Le Parisien » du 20 décembre 1977.

À propos de cette affaire, voici ce qu’ajoute Jean Prachan dans son ouvrage « Le Triangle des Bermudes, base secrète des OVNI », éd. Belfond, paru en 1978.

Page 127 : » Or, des explosions, aussi retentissantes que mystérieuses, se sont toujours produites au même endroit : sur la côte Atlantique des U.S.A. ou au dessus du Triangle des Bermudes ! «

Le 14 janvier 1978, à 17 h 48, une violente secousse ébranle la ville de Freyming-Merlebach !
Tiré du journal « Le Républicain Lorrain », du 15 janvier 1978.

ÉTRANGES VIBRATIONS dans l’appartement de M. et Mme Gassendi, entendues par les autres habitants de cet immeuble de Dijon…

Voir « Le Républicain Lorrain » du 07 novembre 1980.

18 et 19 janvier 1981, AIR VIBRANT en Provence. À cette dernière date, une « masse lumineuse orange » était restée présente dans le ciel durant toute la durée du phénomène !
Tiré du Journal « Le Soir » du 19 janvier 1981, repris par « Banque OVNI »1 du 10 mars 1994.

Toujours ce mystérieux AIR VIBRANT et encore en Provence, dans l’arrière pays et le long de la zone côtière. Evénements du 24 au 26 août 1993, 29 novembre 1993 et le 21 décembre de la même année.
Voir la presse locale de l’époque.

Le 31 mai 1987, à 13 h 55, une forte secousse accompagnée du bruit d’une énorme explosion, au large des côtes Sud-Ouest de l’île de Porto Rico. Durant la période, présence d’OVNI et traces au sol. Dans l’arrière pays, là-aussi toutes sortes d’activités insolites, notamment le secteur de Laguna Cartagena ! Présences sur place… d’extraterrestres !!! Voir l’article de Jorge Martin, p. 233, livre « E.T. Connection » de Timothy Good, éd. Presses de la cité, 1994.

Maintenant, transportons nous dans le Morvan, France, le 05 septembre 1988.

La revue » Lumières dans la nuit » n° 295 (Janvier-Février 1989), pages 11 à 13, signale que le 5 septembre 1988, de très nombreux témoins du Morvan, ont pu apercevoir une immense et insolite lueur (rouge, mais aussi verte et/ou bleue), suivie d’une formidable DETONATION !

Résumé de Christian Macé : Vers les 1 h 20-1 h 30 du matin. Dans la région d’Avallon, et notamment à Saint-André-en-Morvan (Nièvre), ainsi que dans les six communes de l’Yonne : Courson-les-Carrières, Vermenton, Guillon, Blannay, Les Isles-Ménéfriers, Nitry. A Lichères, témoignage notamment de Sylvie, maison templière au centre de Lichères » Vers 1 h 30, une détonation brusque fait éclater un carreau d’une fenêtre. Sylvie sort dans le parc, et observe la fameuse lueur éblouissante, rouge orange, avec cette fois-ci, et pour la première fois, non pas du vert, mais du bleu. La lueur est auréolée, large, légèrement ovalisée. Durée : 1 à 2 minutes. LES CHIENS ABOIENT ; tout Lichères est réveillé. « .

De plus, entre Lichères et Nitry, vers l’immense fermé de La Loge, isolée en pleine campagne, vers 22 h 30 (donc, 3 heures plus tôt !), Mme T. observe un spectacle magnifique dans le ciel : une boule rouge monte et descend, en un ballet incessant. L’observation durera 20 minutes !…

Et à Nitry, en bordure de la D. 91, à 3 h du matin (et là il n’est plus 22 h 30, ni 1 h 20 !), Alain Brulay rentre d’Auxerre, sur sa mobylette, et aborde la dernière ligne droite avant Nitry. A la hauteur du champs BONTEMPS, il aperçoit, POSEE AU SOL, une lumière intense qui éclaire le paysage. Il s’arrête. 5 à 6 voitures qui se suivaient s’arrêtent également. Une dizaine de personnes en descendent, dont quelques unes rejoignent Alain Brulay. A une centaine de mètres des témoins, un » engin » est posé dans le champs.

Ses dimensions sont colossales : il mesure entre 80 et 100 m de long, et est » haut comme une maison » ! Alain Brulay parlera d’un » engin » en forme de cigare, de couleur rouge. La lumière qui s’en dégage est puissante, mais non aveuglante. Les témoins viendront jusqu’à une cinquantaine de mètres du cigare… puis s’arrêtent. Une véritable tempête d’air glacé, de froid intense, d’aspiration froide vers l’engin envahit le petit groupe… Puis le cigare décolle, dans un silence total ! Son ascension est indescriptible : en 3 secondes, il se trouve à hauteur des quelques nuages visibles cette nuit-là ! En 4 secondes, il devient un point lumineux minuscule ! En 5 à 6 secondes, il a disparu… Le lendemain, à cet endroit, on découvrira plusieurs traces dans ce champs ! Dont une parfaitement uniforme, sans bavures, de 15 cm de profondeur et 30 cm de large. Le fond est fortement tassé, net, impeccable…

Page 13, cette même revue » Lumières dans la nuit » n° 295 affirme : » Aucun doute possible quant à l’origine du » BANG » de l’Yonne. Le journal Le Populaire du Centre du 8 septembre précise, à propos du phénomène signalé vers 1 h 20, que le même objet a été vu par plusieurs personnes dans la région de Limoges ; il n’émettait alors aucun son audible. Selon Sud-Ouest du même jour, plusieurs personnes ont également signalé le phénomène près de La Coquille. On sait en outre qu’un astronome amateur, M. Michel Franck, circulant en voiture quelque part entre la Côte d’Azur et l’Isère, probablement sur la » route Napoléon « , a également observé le phénomène, toujours à la même heure.

Enfin, ce phénomène a été observé jusque dans le Jura suisse. L’ensemble des observations faites vers 1 h 20 est donc, sans contestation possible, imputable à une rentrée atmosphérique, qu’il s’agisse d’une météorite ou de débris de satellite artificiel. Le fait qu’aucun objet n’ait été retrouvé au sol n’est en rien contradictoire avec cette explication. Il faut savoir (et beaucoup de gens l’ignorent !) qu’un objet d’une taille de quelques centimètres seulement, qui pénètre à grande vitesse dans l’atmosphère peut produire une lueur visible à plusieurs centaines de kilomètres. Ce n’est évidemment pas l’objet lui-même, qu’on peut voir de si loin, mais la nuée incandescente qui l’entoure, et dont les dimensions sont très supérieures. L’explication que nous proposions en page 40, dans le dernier numéro de LDLN, est donc très vraisemblablement la bonne. Cette observation, évidemment, ne saurait s’appliquer aux observations faites près de Nitry vers 22 h 30 et vers 3 h du matin. On peut donc raisonnablement conclure à une quasi-coïncidence de phénomènes de natures différentes. « .

Commentaires:

Cette pseudo explication pour le phénomène de 1 h 20 du matin dans le Morvan, lueur avec une très forte DETONATION, est pour le moins alambiquée, très » tirée par les cheveux » !

Découvrons ces informations tirées d’une brochure éditée par » Banque OVNI « , et intitulée » 22 novembre 1993, 16 h. 40. Sphère de 120 mètres de diamètre entre Melun (77) et Etampes(91). Une » balise » déposée ? « , par son responsable Franck Marie.

Cette brochure retrace, entre autres, cette immense sphère observée à cette date du 22 novembre 1993 à 16 h 40. Secteur d’Ury (Seine et Marne), près de Melun et de Fontainebleau (Seine et Marne). Enquête sur place auprès de ces témoins oculaires, par Christian Macé…

Mais aussi ceci, en page 17, de cette même brochure :

9 juin 1989, 14 h 30, Marcilly, Seine-et-Marne.

» Une formidable EXPLOSION, restée inexpliquée, semble être logiquement liée à la TRACE rectiligne longue de 30 mètres qui fut imprimée par pression verticale dans la terre d’un champs situé au Nord du village. Ce n’est pas un impact de foudre. L’enquête a mis en évidence que tous les postes de TV calés sur Antenne 2 au moment de l’EXPLOSION ont été apportés en réparation ; mais, aucune cause de panne n’a été détectée.

10 février 1975. 20 h 20. Carcès, dans le 83.

Une masse noire avec faisceaux lumineux est observée stationnaire à 5 mètres du sol. Un voisin du témoin, qui habite à 500 m du site d’observation, se plaignait depuis un mois de parasites importants sur sa TV. Il a précisé aux enquêteurs que cela avait commencé le jour de Noël et que cela s’était terminé le soir de l’observation. Les parasites, toujours les mêmes, supprimaient totalement le son de Télé-Monte-Carlo et couvraient l’écran de bandes horizontales, le tout cessait chaque soir à 21 heures.
Les enquêteurs ont pensé qu’une station émettrice très puissante s’était trouvée dans le secteur, avec émissions régulières de 20 à 21 heures chaque soir, station qui aurait été » récupérée » un mois plus tard, le 10 février. Le cas de Carcès et de Breux-Jouy n’ont pas seulement le thème » perturbation TV » pour point commun ! « .

Page 15, cette même brochure reproduit l’article de » Le Parisien » de l’Essonne du lundi 3 janvier 1994, intitulé » Un écran noir mystérieux à Breux-Jouy « . Cette localité est dans l’Essonne. Elle se situe au Nord-Ouest d’Ury, pas très loin. Il se pourrait donc bien que cette immense sphère rouge-orangée du 22 novembre 1993 soit passée par Breux-Jouy… Aurait-elle déposé et récupéré une balise sur ce secteur, occasionnant cette perturbation sur les téléviseurs, puis sa cessation ?…

Extraits : » Coup dur pour les habitants du hameau de Breux-Jouy. Pendant 8 jours, ils ne recevaient pas la chaîne France 2. L’un d’eux a même essayé de démonter son téléviseur ; une énigme pour Télédiffusion de France… « .

Commentaires:

Il est pour le moins très étonnant qu’à Marcilly (Seine et Marne, 09 juin 1989), et à Breux-Jouy (Essonne, décembre 1993), la perturbation n’ait atteint que la MEME chaîne de télévision » France 2 » ! ! !

J’avais communiqué les informations à Franck Marie, de » Banque OVNI « , au sujet de cet article de » Le Parisien » de l’Essonne du lundi 3 janvier 1994 ( » Un écran mystérieux à Breux-Jouy « ), et de l’affaire de Carcès (Var) du 10 février 1975.En janvier 2000, je me suis rendu sur ce site OVNI de Carcès, en compagnie de l’amie Ufologue Jacqueline Aubert…

Le lundi 28 février 1994, vers 2 h 45, une habitante de Villecresne, dans le 94, fut réveillée par une très forte détonation !

Un signe avant-coureur, car le samedi 5 mars 1994, vers 21 h 30, c’est l’Essonne qui est concernée !

Dans le Val d’Yerres, secteur d’Épinay-sous-Sénart et Boussy-Saint-Antoine…
À noter que ce même 5 mars, mais cinq heures plus tôt, de semblables déflagrations furent perçues à Saint-Germain-les-Arpajon et à Marcoussis !

Tiré du journal de l’Essonne « Le Républicain », notamment du jeudi 14 avril 1994.


Pour conclure, constatons que les extraordinaires PHÉNOMÈNES VIBRATOIRES ET DE DÉTONATIONS ONT UNE PRÉDILECTION…POUR LES ZÔNES CÔTIÈRES !

· 1955, NOUVELLE-ZÉLANDE
· Années 1960, île de CUBA
· 1976, PAYS DE GALLES
· 1977, Nord du PORTUGAL
· 1977, Côte Est des U.S.A.
· 1987, Côtes Sud-Ouest de PORTO-RICO
· 1993, en Provence, France

Et très souvent des OVNI de couleur « orange » ont été observés durant ces événements insolites…

Nouvelles informations.

Mardi 04 décembre 2001 : une très forte DETONATION entendue par de nombreux témoins dans le Bouches-du-Rhône ! Notamment par l’amie Ufologue Catherine Saclier, sur Roquevaire !
Entendue jusqu’à Marseille. Il était environ 11 h 50. C’était le jour de la Sainte-Barbe.
Infos diffusées notamment par » Radio Bleu Provence « .

Source de ces infos : amie Ufologue Catherine Saclier.

Commentaires:

Très étonnant et détonnant que cette mystérieuse explosion survienne en Provence, le jour de la Sainte-Barbe ! Sainte-Barbe est invoquée comme » Protectrice » par des corps de métiers à risques comme notamment les mineurs, pompiers, et… ARTILLEURS !

D’après l’amie Ufologue Catherine Saclier, il y a une statue dédiée à Sainte-Barbe à… Auriol, localité des Bouches-du-Rhône où a résidé longtemps l’ami Jean-Claude Pantel ! Jean-Claude Pantel, contacté, auteur des deux tomes » Les Visiteurs de l’Espace-Temps « , parus aux Editions Ramuel…

L’ami Ufologue Pascal Lahaie (de Barbey, Seine-et-Marne) me signale que Sainte Barbe est souvent associée à Saint Luc. Or, il doit y avoir le quartier des 3 Luc à Marseille, ainsi que la localité de Le Luc, dans le Var !…

Par ailleurs, le 06 juin 1850, l’explosion avait couvert cette entendue géographique où l’on découvre le nom de… TONNERRE, localité au nom prédestiné, située dans l’arrondissement d’Avallon, dans l’Yonne !

De surcroît, le 05 septembre 1988, c’était une nouvelle fois encore ce même secteur d’Avallon, donc avec TONNERRE, qui eut à connaître une nouvelle et insolite EXPLOSION !

On dirait que des » Intelligences des Autres Mondes » malicieuses nous donnent comme des » signaux sonores « , liés à des noms qui s’y rapportent…

ATTENDONS LES FUTURES MANIFESTATIONS !

Additif:

Tout cela ne date pas d’aujourd’hui !

Michel Bougard, dans son livre » La chronique des OVNI « , Édition » Le Livre de Poche » (Collection » Autres mondes « ), n’ 6811, réédité en 1980, nous fait part des cas anciens d’apparitions d’OVNI.

Nous y avons découvert des détonations mystérieuses liées manifestement à la présence d’O VNI !

Voici notamment plusieurs de ces manifestations, très significatives. Citations :

Pages 236-237 : » Le 25 janvier 1894, à Llanthomas (Pays de Galles), on vit passer un disque au zénith, tandis que le 19 juillet, à Boiai (Grèce), on apercevait un » bolide lent » (sic) assez étonnant « . La Nature du 29 septembre 1894 ajoutait :

» En plein midi un bolide est descendu à grande vitesse ; il s’est soudain arrêté et il est resté suspendu dans l’atmosphère en laissant derrière lui une ligne brillante accompagnée de fumée. Après cinq minutes de suspension, à douze heures douze, un BRUIT ÉPOUVANTABLE a été entendu et le bolide s’est dirigé vers le plus haut sommet du mont Crithen ; en continuant sa marche, il est tombé dans la mer avec un NOUVEAU BRUIT.

Le même jour et presque à la même heure, a été signalée la chute de bolides et aérolithes en différents points de la Crète (Candie). Un nuage noir, isolé, ayant fait EXPLOSION, on a vu un corps lumineux ayant la forme d’un cône renversé qui, se mouvant du sud-est vers le nord-ouest, est tombé dans la mer près dHéraclion. (…) Un bolide, avant une longueur apparente de deux mètres, est passé tout près de la maison préfectorale et est descendu jusqu’à un certain point, presque au niveau du sol puis, changeant de direction et se mouvant très vite, parallèlement au sol, a disparu vers le nord-ouest. «

Page 240 : » Pour l’observation du 4 juillet (1898, note de Christian Macé) au-dessus de Clermont-Ferrand, L’Astronomie nous donne quelques précisions :

» … Le 4 juillet dernier (1898), j’étais dans mon observatoire quand soudain, à dix-neuf heures dix minutes dix-huit secondes très précises, je vis un corps lumineux apparaître au-dessus d’un arbre vers l’horizon nord. Il avait une merveilleuse couleur jaune doré et était parfaitement sphérique, son diamètre apparent équivalent au quart de la pleine lune.

Cet objet partit du nord-nord-est, s’éleva lentement dans le ciel, passa au zénith et commença à perdre de sa luminosité au moment de disparaître vers l’horizon ouest-sud-ouest, à une élévation de 30° au-dessus de ce dernier, non loin de Vénus. Il était alors dix-neuf heures vingt-deux minutes quarante-quatre secondes. (…) Une VIOLENTE DETONATION fut perçue quelques secondes après son passage. « .

Selon l’astronome Lucien Libert, témoin du phénomène, » près de treize minutes d’observation pour un météore lent, c’est de loin la durée la plus longue enregistrée à ce jour. « ,

Eh oui ! Les météores sont décidément de plus en plus lents… « .

Pages 326-327 : C’est encore la Monthly Weather Review qui, en 1907, publiait un étonnant témoignage de l’évêque John S. Michaud qui vit le 2 juillet de cette année, à Burlington (Vermont), un étrange engin lumineux en forme de torpille. Voici ce que raconte le témoin :

» Je me tenais au coin des rues de l’Église et du Collège, face à la banque Howard, et le visage tourné vers l’est, plongé en pleine conversation avec l’ex-gouverneur Woodbury et M. A. -A, Bluell, lorsque sans le moindre avertissement nous fûmes secoués par ce qui ressemblait à une EXPLOSION TERRIFlANTE ET INSOLITE, évidemment toute proche. En levant les yeux le long de la rue du Collège, je remarquais un corps en forme de torpille, à cent mètres de distance, qui avait l’air de stationner, suspendu dans les airs, à quinze mètres, au-dessus des plus hauts bâtiments.

Il avait environ deux mètres de long et trente centimètres de diamètre, sa partie extérieure semblait de couleur sombre, ça et là en surgissaient des langues de feu, comme autant de fers rouges. Peu après, l’objet se mit en mouvement, assez lentement, et disparut au sud, au-dessus des magasins Dolan, Comme il se déplaçait, la paroi sembla se trouer par endroits., laissant passer des flammes intenses. « .

Christian Macé

Ici, l'étude au début des années 50, du Lieutenant Français Jean Plantier, à propos du fontionnement des Soucoupes Volantes : Jean Plantier évoque cette étrange explosion :

"Dans son « Hypothèse sur le fonctionnement des Soucoupes Volantes », le lieutenant Jean Plantier relatait l’explosion mystérieuse qui ébranla la région de Glancove, près de New-York, en octobre 1952. Voir page 92 du livre de Henry Durrant « Les Dossiers des OVNI », paru aux éd. Robert Laffont, en 1973.". :

http://www.ovni.ch/archives/plantier.htm

Ici, dans ce lien et les autres liens successifs, toute une liste d'étranges explosions ou tremblements de ciel dans le monde :

http://ovniparanormal.over-blog.com/article-retour-sur-l-ovni-et-l-etrange-explosion-a-esteban-echeverria-region-de-buenos-aires-en-argentine-85744579.html

Etranges sons à Jakarta en Indonésie
Repost 0
Christian Macé Macé
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 18:16
Repost 0
Christian Macé Macé
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 13:45
Repost 0
Christian Macé Macé
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 11:59
Etrange structure sur Mars photo Curiosity Sol 1100 prise 10 septembre 2015

En explorant le site NASA où l'on voit les photos prises par le robot au sol sur Mars "Curiosity", je viens de constater cette structure bizarre. La photo a été prise le 10 septembre 2015. C'est Mastcam Right, Sol 1100.

J'ai entouré en rouge et ciblé la "CHOSE".

C'est le lien ici, la photo originale :

http://mars.jpl.nasa.gov/msl-raw-images/msss/01100/mcam/1100MR0048720700600926E01_DXXX.jpg

Le site des photos NASA, prises par CURIOSITY :

http://curiosityrover.com/?page=2&limit=100&tzone=local

ETRANGES FORMES SUR MARS ET AILLEURS :

http://ovniparanormal.over-blog.com/2015/08/ce-mysterieux-objet-sur-mars.html

Ici j'ai agrandi la "CHOSE"

Ici j'ai agrandi la "CHOSE"

Ici les références de la photo en question

Ici les références de la photo en question

Ici la photo originale en question

Ici la photo originale en question

Repost 0
Christian Macé Macé
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 08:46

C'est là que ça se passe :

https://www.youtube.com/watch?v=eIK2fbIFYak

Ovnis à Valcourt au Québec le 11 septembre 2015

Repost 0
Christian Macé Macé
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 07:34
Repost 0
Christian Macé Macé
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 05:52
Les ovnis dans le monde septembre 2015

Ré-ouvrir le lien ici sur mon blog, et consulter les sites indiqués aux mises à jour effectuées. Pour celui de "Filers Files", cela a changé :

http://ovniparanormal.over-blog.com/2013/12/nouvelles-informations-ovnis-sur-ces-sites.html

Et voir aussi sur ce site, en Français :

http://www.nouvelordremondial.cc/cat/ovnis-extra-terrestres/

Repost 0
Christian Macé Macé

Présentation

  • : Le blog de Christian Macé. Je suis sur Facebook : https://www.facebook.com/christian.mace.9 Et sur Twitter : https://twitter.com/Mac44482203 Mon email : macec48@gmail.com Mon téléphone : 0629550094
  • Le blog de Christian Macé. Je suis sur Facebook : https://www.facebook.com/christian.mace.9  Et sur Twitter : https://twitter.com/Mac44482203  Mon email :  macec48@gmail.com  Mon téléphone : 0629550094
  • : Je suis né le 17 juin 1953 à Corbeil-Essonnes, en France. J'habitais initialement à Cogolin et maintenant à Toulon, dans le Var, en France. Cette photo en entête, je l'ai prise à Cogolin dans le Var en France le 29 septembre 2005 à 18 H 09. On voit deux ovnis que j'ai cerclé en rouge. Je n'avais rien vu à l'oeil nu... Ici l'actualité des phénomènes ovni et paranormaux...J'ai commencé à étudier le Phénomène des OVNIS dès l'année 1969, puis par la suite, je me suis aussi intéressé à l'étude des Phénomènes Paranormaux...J'ai fais parti en France, de diverses Associations de Recherches sur le Phénomène OVNI : "GEPA", "GEOS", "CFRU", secrétaire du Groupe Sentinelle...J'ai rédigé de nombreux articles concernant mes Recherches sur ces Phénomènes OVNIS et Paranormaux. Mon email : macec48@gmail.com
  • Contact

  • Macé
  • Passionné ovnis, paranormal et ésotérisme
  • Passionné ovnis, paranormal et ésotérisme

Le dossier des mystérieux félins en promenade

Il s'agit des apparitions et disparitions soudaines de félins, dont chat, panthères, etc. C'est l'affaire des Gros Chats. En fait, ils se meuvent à travers les Autres Dimensions... : http://ovniparanormal.over-blog.com/article-13739144.html

Recherche

Anomalies sur nos autres planetes

Dans le lien ci-après, il y a toute une liste de photos représentant d'étranges structures Extraterrestres sur nos planètes. Notamment celle sur Mercure, dont la forme pourrait être aussi un ovni : http://ovniparanormal.over-blog.com/article-cette-etrange-forme-ou-structure-sur-mercure-prise-en-photo-par-messenger-88037316.html

Pour joindre Christian Macé

Mon email : macec48@gmail.com Mon numéro tél. portable : 0629550094

Date de création de ce blog et nombre d'articles

J'ai créé ce blog le 06 juin 2007. En mai 2013, le nombre d'articles postés dépasse les 10000 articles.

Les Ethnologues-Géologues venus d'Ailleurs

Sur ce site ami, ce lien pour lire mon article "Les Ethnologues-Géologues venus d'Ailleurs" : http://www.infomysteres.com/temoin/ovnimace8.htm

Les Extraterrestres qui sont parmi nous et les Hommes en Noir

LES HOMMES EN NOIR MIB http://ovniparanormal.over-blog.com/christian-mac%C3%A9-ouvre-le-dossier-des-%C3%A9tranges-hommes-en-noir-mib

Ces Intelligences d'Outre-Mondes qui nous côtoient

Sur ce site Ami, le lien de mon article sur "Ces Intelligences d'Outre-Mondes qui nous côtoient". Et à la fin, ouvrir le "Sommaire" pour découvrir mes autres articles : http://ufoweb.free.fr/mace1.htm